Atelier de 2 jours 

20 et 21 novembre / Langoat-Lannion

4 et 5 décembre / Paris

11 et 12 décembre / La Baule

22 et 23 janvier 2022 / Blois

Résidence d'artiste

en avril, juillet, août 2022

dans le Gard et en Provence  

l'écriture de l’âme

ou l’amour-fou de l’inséparation

TEMOIGNAGES

Je suis agréablement surprise et rassurée par les formes et le travail avec le cercle et le mandala. Il faut arrêter de vouloir comprendre, et je suis étonnée de voir que c’est très naturel.

Marie-Noëlle

Ce n’est pas du tout sur la mort. On passe par la famille sous d’autres formes, ça ouvre des portes et on arrive ailleurs. C’est fou comment le corps est inclus dans le tracé de cette écriture cellulaire.

Michèle

J’ai ressenti plutôt des roues de transformation et un grand nettoyage du passé. De la lumière. Cela nous invite à une forme d’autonomie.

Liliane

Quelle surcharge de pensées… Mais en pratiquant, on lâche tout sans forcer. J’ai compris l’horizontalité et la verticale et comment les synchronicités se créent entre les participantes. Et des situations du passé.

Catherine

Tout est cercle et cycle. Et beauté.

Mathilde

IMPRESSIONS SUR LE LIVRE

J’ai fini ton livre hier soir, très émue par la seconde partie… Tu plonges et te révèles, et cela nous touche tous, avec des bonheurs et des finesses d’écriture splendides et le fil d’or du « départ/passage » que tu ne lâches pas, et auquel tu fais face avec toute ta sensibilité si aiguisée, des références multiples très bien choisies, et un grand courage.

Michèle, Paris

Si je devais résumer en une seule phrase : j’ai été touché au plus profond de moi par certains passages. L’idée m’est venue très rapidement de noter mon ressenti, les mots qui m’ont traversé, dès la page 20... In extenso, soir après soir… Je te partage mes notes prises à la lueur de la lampe de chevet. Il m’est arrivé de me relever pour aller chercher du papier :- ) En bref, ton bouquin, c’est du lourd ! Tout y est : la vie, l’amour, la mort, la spiritualité… que dire de plus au risque de dénaturer. Merci, la « Vaudoisette ».

Jean-Luc, Giverny

Bonjour Dominique,

Je reviens vers vous, un peu timide, beaucoup touchée. J'ai fini de lire votre livre. Je trouve votre écriture très douce et poétique. C'est un enchantement de vous lire. Je ressens votre authenticité et partage nombre de vos ressentis. J'ai bientôt 52 ans et je poursuis mon chemin parfois très brumeux ! J'apprécierai beaucoup de vous rencontrer un jour. Qui sait ?! Merci en tout cas pour ces partages et la beauté partagée.

Je vous souhaite une belle fin de journée et de très beaux moments à venir.

Emmanuelle, Bordeaux

J’ai bien lu (ou plutôt dévoré) ton livre et je te remercie de m’avoir fait réfléchir, prendre le temps de penser à cette fin de vie, à ce départ et à celui des autres…

Caroline, Blois

Soleil VERSO.jpg